Performance à la Bnu le 14 janvier à 18 h 30 : Des•orientalisme•s

Performance associant danse et calligraphie.

Calligraphie et danse d’inspiration “orientale”. Deux univers où la non-maitrise des codes culturels peut conduire les personnes spectatrices à mésinterpréter à la fois le propos artistique et la part créative des artistes. Fantasmés, objectifiés ou mythifiés, les mouvements calligraphiques d’Ayman Hazzouri accompagneront les gestuelles dansées de Soraya Baccouche-Shanti dans un dialogue improvisé entre deux arts ayant pour volonté de désorientaliser les perceptions des imaginaires figeant leurs réalités. La performance sera clôturée par un échange entre le public et Soraya Baccouche-Shanti.

Avec Soraya  Baccouche-Shantidanseuse,  chorégraphe, doctorante à Strasbourg. Défenseure d’une approche détachée des attentes normatives et d’une interprétation contemporaine trouvant sa force au  sein  des  gestuelles  populaires maghrébo-orientales  et  de  la  danse  orientale  classique,  elle développe des créations valorisant particulièrement ces techniques qu’elle réinvestit. Et Ayman  Hazzouri, artiste  calligraphe  et  docteur  en  arts  plastiques.  Travaillant  sur  la  plasticité contemporaine  de  la  calligraphie,  sa  démarche  artistique  s’inscrit  dans  une  approche  au  travers  de laquelle il cherche à déconstruire et à réinventer la calligraphie danse une perspective multiculturelle.

Vendredi 14 janvier 2022 à 18h30 | Auditorium 1er étage | Gratuit, sur inscription

Plus d’informations sur le site de la Bnu.


Gwénaël Citérin

Responsable scientifique Arts et Iconographie - Bibliothèque nationale et universitaire

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search