Les archives éditoriales de Gfeller + Hellsgård

Le Centre de l’illustration de la médiathèque André Malraux à la chance de conserver les archives éditoriales du duo d’artistes Gfeller + Hellsgård. Ce duo est composé de l’artiste d’origine strasbourgeoise Christian Gfeller, diplômé de l’Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg (actuelle HEAR) en 1995 et d’Anna Hellsgård, artiste suédoise.

En 1995, Christian Gfeller fonde le graphzine Bon Goût. En 2001, il s’installe à Berlin avec Anna Hellsgård. Ils forment alors le duo Gfeller + Hellsgard. Ils éditent depuis de nombreux graphzines d’artistes internationaux sous différents noms (Re :Surgo ! puis 2bon Goût) tout en poursuivant leur propre pratique artistique, qui explore toutes les potentialités de la sérigraphie. Leurs publications sont accessibles sur la plateforme de diffusion et de vente « Beuysonsale ».1

Ce fonds ne cesse de s’enrichir puisque tous les 5 ans, le duo fait don au Centre de l’illustration de ses dernières publications. Ce bel ensemble, représentatif du dynamisme de la micro-édition et de toutes les audaces graphiques de la scène underground, comporte à ce jour plus de 300 titres. Nous proposons ici de nous concentrer sur deux aspects emblématiques de leur pratique artistique éditoriale : les minizines et leurs livres d’artistes.

 

La collection des minizines

Emblématiques de la pratique éditoriale du duo, Les minizines constituent une véritable “collection” développée depuis 2011. Chaque minizine se présente sous la même forme : un petit livre de 16 pages, avec un format identique 15 x 11 cm, en bichromie et imprimé en sérigraphie en 100 ou 125 exemplaires. Les couleurs sont choisies par le duo. Bien qu’il n’y a pas de régularité, un minizine est édité environ tous les mois. Les artistes publiés viennent du monde entier. Citons pêle-mêle Aude-Carbone, Anne Van Der Linden…

Exemples de minizines

Cette collection permet de donner un aperçu de la scène graphique underground dans toute sa diversité. L’élément sériel, l’accumulation de ces minizines traduit l’attirance du duo pour une certaine pratique conceptuelle de l’art contemporain. Cette production fait écho au concept de « masse critique » : chaque minizine, s’il s’apprécie dans sa singularité, prend ton son sens au sein de cet ensemble plus vaste.

Livres d’artistes

Parallèlement à cette activité, le duo poursuit sa propre pratique, centrée sur l’exploration des potentialités graphiques offertes par la sérigraphie. Ils réalisent ainsi les productions les plus surprenantes : des graphzines, des livres d’artistes, des affiches mais également des pièces de mobilier et des installations monumentales qui prennent place dans l’espace public ou à l’intérieur des bâtiments.

L’esthétique punk des débuts, qui rappelait celle de Pakito Bolino et ses comparses du Dernier Cri a cédé, ces dernières années, à une recherche ou abstraction et figuration se mêlent au sein d’une même œuvre. La pratique artistique qui permet au duo Gfeller + Hellsgard interroge les images qui composent notre quotidien. Ils n’ont de cesse de les triturer, de les transformer et finalement de les métamorphoser, grâce à la magie de la sérigraphie. Leur ouvrage Re/Home est à ce titre exemplaire. L’ouvrage, réalisé en 2010 s’est construit sur des allers-retours entre différents médiums. Le point de départ est une série d’arrêts sur image d’un film d’Igmar Bergmann. Chaque arrêt sur image a été photographié, puis chaque photographie peinte, chaque peinture photographie, puis, enfin, chaque peinture sérigraphiée. L’œuvre définitive est bien le livre final.

Gfeller & Hellsgard, Re:home, 2011, sérigraphie, 15 ex

L’abstraction, lorsqu’elle domine dans leur production, n’est pas célébrée pour elle-même. Elle ne se résume pas à vain jeu formel mais permet au spectateur de se concentrer sur les effets de textures, de profondeur, de transparence et de superposition des couches de couleurs. Une telle approche conceptuelle est relativement rare dans la micro-édition européenne.



Citer ce billet
Etienne Eichholtzer (2023, 16 juin). Les archives éditoriales de Gfeller + Hellsgård. Réseau des bibliothèques d’art de Strasbourg. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ta2y

  1. un bien beau site []

Etienne Eichholtzer

Assistant de conservation Pole Patrimoine et Illustration Médiathèque André Malraux

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search