Des planches de bandes dessinées dans les collections iconographiques de la Bnu

Loin des clichés, la bande dessinée ne se limite plus depuis longtemps à raconter des histoires simples et distrayantes. Comme la littérature ou le cinéma, elle raconte la complexité du monde, qu’elle décrit à sa manière. C’est pourquoi les dernières expositions présentées à la Bnu ont mis à l’honneur le « neuvième art » en intégrant des planches originales parmi les œuvres montrées au public. La crise sanitaire a porté un coup d’arrêt brutal à Mahâbhârata, fragments et relectures (ouverte en mars 2020) et bousculé le calendrier de Deux mille vins (septembre 2020),  les œuvres de ces artistes n’ont pu être appréciées et valorisées à leur juste mesure.

Mais parce que le patrimoine de la Bnu bénéficie aussi de son activité culturelle, les collections iconographiques se sont enrichies de 6 planches acquises auprès de Jean-Marie Michaud pour Mahâbhârata, d’Étienne Davodeau (Les ignorants) et de Justine Saint-Lô (Pur Jus) pour Deux mille vins.

Une adaptation du Mahâbhârata

« Le Mahâbhârata est une épopée, avec des héros et des dieux, des animaux fabuleux. En même temps, l’œuvre est intime. C’est-à-dire que les personnages sont vulnérables, pleins de contradictions, totalement humains » (Peter Brook)

Le scénariste Jean-Claude Carrière a adapté le Mahâbhârata pour le metteur en scène Peter Brook, d’abord au théâtre (1985) puis à l’écran (télévision et cinéma, 1988-1989). Un large public occidental se trouve alors initié aux fastes du grand texte fondateur de la civilisation indienne, vaste poème épique de quatre-vingt-dix mille versets.

Le dessinateur Jean-Marie Michaud a repris le scénario original de J.-C. Carrière pour  le condenser dans un roman graphique publié chez Hohzoni en 2019. Dans le plus grand respect de cette double source, l’épopée et son adaptation scénique, il réussit à mêler dans son dessin, tout en les équilibrant, inspiration indienne et codes de représentation occidentaux. Deux planches ont été acquises par la Bnu.

Le Mahâbhârata (DR)

Des témoignages sur la viticulture

Dans la dernière partie du parcours de l’exposition Deux mille vins consacrée aux enjeux actuels de la viticulture apparaissent les planches d’Étienne Davodeau et Justine Saint-Lô.

Étienne Davodeau compte parmi les pionniers de la bande dessinée de reportage en France. En 2001, l’album Rural (Dargaud) brossait le portrait d’un groupe d’agriculteurs confrontés à la construction d’une autoroute sur leurs terres. Il retrouve la ruralité quelques années plus tard, dans Les Ignorants : récit d’une initiation croisée (Futuropolis, 2011). Il y raconte une année de vie partagée entre un dessinateur et un vigneron, deux hommes qui vont échanger leur savoir et leur ignorance, chacun enseignant l’autre. De ce dernier ouvrage est extraite la planche acquise auprès de l’artiste, témoignage d’hommes au travail mais aussi authentique morceau de poésie où le dessin donne à sentir les éléments, la vigne entre ciel et terre.

Les ignorants (DR)

Dans un style très différent mais dans une démarche similaire, Justine Saint-Lô, au dessin, et Fleur Godard, au texte, proposent dans leur livre Pur jus un tour de France très informé de ces vignerons qui produisent des vins naturels. Leur périple aboutit à la parution de 2 volumes aux éditions Marabout en 2016 et 2018. Ils se lisent à la fois comme un documentaire pour les novices, un manuel pour les initiés mais surtout un roman graphique pour les amoureux du vin libre. Pour l’exposition, le choix s’est arrêté sur le portrait d’une viticultrice de Mittelbergheim, Catherine Riss, la seule femme en Alsace « à s’être installée sans avoir de parent ni de mari dans la vigne ». Ces 3 planches font désormais partie des fonds de la Bnu.

Pur jus (DR)

Aux côtés de ces œuvres originales, les livres dont elles sont tirées sont disponibles ou le seront très prochainement dans les fonds de la Bnu.

Bibliographie :

Le Mahâbhârata / Jean-Claude Carrière, Jean-Marie Michaud. [Lachapelle-Sous-Aubenas] : Hozhoni, DL 2019

Les ignorants : récit d’une initiation croisée / Étienne Davodeau. [Paris] : Futuropolis, DL 2011

Pur jus. Cultivons l’avenir dans les vignes / Justine Saint Lo & Fleur Godart. Paris : Marabout, 2016

Pur jus : vinification : vive les vins libres ! / Justine Saint-Lô & Fleur Godart. [Vanves] : Marabout, DL 2018

Catherine Soulé-Sandic & Gwénaël Citérin


Gwénaël Citérin

Responsable scientifique Arts et Iconographie - Bibliothèque nationale et universitaire

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search