MÉTAMORPHOSES. Histoire naturelle et didactique dans les collections strasbourgeoises. Une nouvelle publication des éditions des Musées de la Ville de Strasbourg.

Dans ce nouveau titre de la collection du Cabinet de l’Amateur, le dialogue s’installe entre art et science, et plus particulièrement entre gravures et spécimens. Née en 1647, Anna Maria Sibylla Merian a très rapidement mis ses talents d’illustratrice au service de l’entomologie. À une époque où les femmes actrices dans le domaine des sciences sont rarissimes, elle s’illustre en participant à un long voyage scientifique au Suriname, alors colonie néerlandaise. Fascinée par les insectes et leurs métamorphoses, en particulier celle des papillons, elle multiplie les observations de plantes, insectes et autres animaux exotiques, participant avec ses gravures à l’avancée des sciences naturelles.
La Bibliothèque des Musées de Strasbourg conserve un ouvrage scientifique paru à Paris en 1771 et contenant une édition française de l’œuvre majeure de Merian, Metamorphosis insectorum Surinamensium, qui contient le fruit de ses observations, illustrées de nombreuses gravures. Dans ce numéro du Cabinet de l’amateur, les gravures en question figurant fleurs, papillons, chenilles et autres insectes, cohabiteront avec des modèles anatomiques du docteur Auzoux, conservés au Musée zoologique de Strasbourg, ainsi qu’avec des modèles botaniques Brendel issus des collections de l’Université de Strasbourg. Quelle meilleure illustration de l’esprit et du travail d’Anna Maria Sibylla Merian, qui associe étroitement ses illustrations à l’observation de la nature et qui, par ailleurs, collectionnait elle-même les insectes ?

Collectif, 16 pages, 35 illustrations, ISBN : 9782351251850


Franck Knoery

Conservateur de la Bibliothèque des Musées de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search