LA MÉNAGERIE PARISIENNE PAR GUSTAVE DORÉ. fac-similé d’après l’exemplaire en couleurs de 1854 conservé à la Bibliothèque des Musées de Strasbourg

Repéré dès ses 15 ans par l’éditeur parisien Charles Philippon, Gustave Doré commence sa carrière par des contributions hebdomadaires au Journal pour rire. Sa virtuosité, son sens aigu de la caricature lui valent très vite un incroyable succès, qui conduit Philippon à publier des albums de ses illustrations de presse, mais aussi des séries inédites croquant avec vigueur la population de la capitale.

Avec La Ménagerie parisienne, Doré campe la société parisienne des années 1850 dans un redoutable bestiaire. On peut même parler de « faune », puisqu’il assimile chaque type social à une race animale, sans pour autant que le dessin perde de son humanité. Pour désigner les aristocrates du Faubourg Saint Germain, il reprend un terme usité en Angleterre depuis le XVIIIe siècle : les lions et les lionnes. Des lions aux rats d’égout, le crayon de Doré n’a ménagé aucune des classes de la société urbaine : l’artiste pose un regard tour à tour acerbe et amusé sur ses contemporains, qui sous ses traits se regroupent en meutes et troupeaux, proies et prédateurs.

Collectif, 60 pages, 32 illustrations, ISBN : 9782351251645


Franck Knoery

Conservateur de la Bibliothèque des Musées de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search